5 conseils pour bien débuter en polymère


conseils, polymère / vendredi, février 5th, 2016

Vous connaissez la pâte polymère par divers créateurs ou par des ami(e)s et vous voudriez essayer. Oui mais voilà, par quoi commencer ? Quel matériel utiliser ? Quelle pâte acheter ? Il y a peut-être mille questions que vous vous posez… Alors voici 5 conseils pour débuter sans vous ruiner :

1 – Quels outils utiliser ?

Quand on débute avec la pâte polymère, il faut bien évidemment un peu de matériel. Pour autant, il n’est pas nécessaire de tout acheter dès le départ. Personnellement, j’ai commencé avec un simple couteau de cuisine sans dent et bien sur pas trop tranchant pour ne pas me blesser. J’ai également utilisé un verre en guise de rouleau, d’autres utilisent des tubes de médicaments ou des bombes de déodorant. Et enfin, un outil incontournable que tout un chacun a dans sa maison, des cure-dents !

Si vous prenez plaisir à créer et que la pâte polymère s’avère être une vrai révélation pour vous comme ce fut le cas pour moi, vous aurez alors le temps, petit à petit de vous équiper comme ci-dessous.100_1261_1_.JPG

2 – Quel plan de travail ?

Certain(e)s utilisent un plastique comme support de travail. Moi j’ai trouvé dans mon garage une vieille vitre qui ne servait pas et ça m’a bien convenu. Si vous n’avez pas ça dans un coin, je pense que ça ne doit pas couter très cher de s’en faire découper une ou encore peut-être que dans votre entourage quelqu’un peut vous en procurer une. Je suis ensuite tombée sur une planche de travail en verre trouvée dans un magasin de discount pour 2€ je crois (j’en ai acheté plusieurs !). Celle-ci est un peu plus petite que ma vitre, donc plus facile à déplacer au besoin.

Surtout, ne travaillez pas à même un meuble (sauf sur un bureau en verre) car vous tacheriez et votre meuble et votre pâte !

3 – Quelles pâtes utiliser ?

Il existe plusieurs marques de pâte polymère. Cernit, Prémoi, Fimo, Patati Patata, etc… Pour l’avoir essayé, je vous déconseille la Patati Patata qui est bien moins chère mais aussi beaucoup plus collante. D’ailleurs, cette mauvaise expérience m’a refroidi quand à en essayer d’autres que celle que j’ai utilisé dès le début, la Fimo.

Je vous parlerai donc, en ce qui me concerne, de la Fimo car c’est la seule que je connaisse plutôt bien.

J’avoue qu’elle n’est pas donnée (les autres non plus d’ailleurs) il est donc judicieux de faire le tour de plusieurs magasins ou sites internet avant d’en acheter. Pour débuter, n’en achetez pas beaucoup, prenez surtout les couleurs primaires avec lesquelles vous pourrez obtenir de nombreuses autres couleurs. De même qu’il existent plusieurs tailles de pains de Fimo et que je vous conseille d’acheter les plus petits pour commencer. Vous serez toujours à temps d’acheter des plus gros pains lorsque vous aurez vu que cela vous plait et que vous voulez aller plus loin dans les créations.100_1260_1_.JPG

Dans la pâte Fimo il y a trois catégories, la Classic, la Soft et l’Effect.100_1259_1_.JPG

Je vous conseille de prendre Soft pour commencer, ou Classic si vous ne trouvez pas les couleurs que vous souhaitez. L’Effect est une pâte qui a obligatoirement des effets, pailletés, luminescents, nacrés etc…

Lorsque vous aurez entamé vos pains de Fimo, gardez-les bien à l’abri de l’air pour éviter qu’ils ne durcissent.

Ce n’est pas parce que j’utilise personnellement de la Fimo que vous êtes obligés d’en faire autant. J’ai vu de très belles créations avec les autres marques. Laissez parler votre intuition et votre envie créative !

4 – Par quoi puis-je commencer ?

Nous avons la chance de vivre à l’époque d’internet ! Alors n’hésitez pas à vous servir des tutos que certain(e)s créateurs (trices) mettent à votre disposition. Prenez pour commencer des créations assez faciles à réaliser, regardez bien les vidéos et lancez-vous. Lorsque j’ai débuté, j’ai tout de suite été séduite par la pâte polymère et je sentais déjà toute l’étendue de ses possibilités. Pour autant mes premières créas n’étaient pas géniales. Alors pas d’inquiétude ! Vos premiers essais ne sont pas terribles (du moins à vos yeux) ? Ne vous découragez pas. Paris ne s’est pas fait en un jour et vous ne deviendrez pas une as de la création du premier coup !

Mon conseil, persévérerez et laissez-vous le temps de voir vos évolutions !

5 – Derniers petits conseils ?

La pâte Fimo a tendance à déteindre sur vos mains, donc pensez à bien vous nettoyer les mains entre chaque couleurs. Personnellement, mon espace créations étant à l’étage sans point d’eau à proximité, j’utilise des lingettes multi-usages. De même que pour nettoyer mes outils ou mon plan de travail.

Voilà, je crois que vous avez déjà quelques cartes en main pour bien démarrer votre expérience de la pâte polymère. Je vous souhaite donc de bonnes et belles créations et n’hésitez pas à poster en commentaires vos photos si vous le souhaitez.

Je vous retrouve bientôt, d’ici-là, portez-vous bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *